Publié le

Le «soulier sauvage»

L’importation de chaussures en provenance d’Europe était difficile au XVIIe siècle. Le mocassin fut donc rapidement adopté par les premiers arrivants européens qui en appréciaient la souplesse. Aussi appelé « soulier sauvage » ou « soulier mou », il aidait grandement aux déplacements en raquettes et en canot.

Depuis les années 1960, le mocassin est devenu un objet « mode » destiné à des fonctions plus spécifiques telles que le sport, le travail, les grandes soirées, etc. La majeure partie de l’industrie du cuir de Loretteville de cette époque se concentrait alors sur le mocassin qui comptait pour près de 70 % de la production totale soit plus d’un demi-million de paires par an.

Cette information vous a surpris? Venez voir la suite de l’exposition sur l’industrie du cuir au centre d’interprétation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *