Publié le

La Mer de Champlain

L’hydrographie dans la province de Québec a énormément évolué au fil des siècles. En effet, à la suite de l’ère glaciaire du continent nord-américain, il y a un million d’années, l’eau composant la calotte de glace était épaisse de trois kilomètres.

Les études du territoire ont déterminé qu’il y a environ 10 000 ans, ce qui compose aujourd’hui la province territoriale des basses-terres du Saint-Laurent, était entièrement recouvert d’une étendue d’eau salée qu’on appelle la Mer de Champlain.

Cette mer recouvrait, entre autres, Ottawa, Montréal, Laval, et une bonne partie de la ville de Québec. Le fleuve Saint-Laurent et des cours d’eau comme la rivière Saint-Charles sont donc ce qu’il reste de la Mer de Champlain.

Image provenant de Wikipedia
Publié le

Les marmites naturelles

Aux abords de la chute Kabir Kouba, il est possible d’observer le résultat d’un fascinant phénomène d’érosion: les marmites. Ces puits naturels se forment lorsque de petits cailloux emportés par le courant de l’eau creusent les parois rocheuses. La forme circulaire des marmites est sculptée par ces cailloux prisonniers de la force centrifuge engendrée par le courant de l’eau.

Dans le parc de la falaise, la plus grande marmite est profonde de plus d’un mètre et demi. En observant la forme presque trop régulière pour être naturelle des marmites, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi plusieurs légendes ont tenté d’expliquer leur existence au cours de l’histoire.

Publié le

La rencontre de deux territoires

Fait intéressant, en plus d’être la frontière séparant Wendake de Loretteville, la chute Kabir Kouba se retrouve aussi à la croisée de deux régions géologiques: le bouclier canadien et les basses-terres du Saint-Laurent qui peuvent se distinguer par la composition de leur sol. Le bouclier canadien qui s’étend jusqu’au nord du Nunavut est composé de roches métamorphiques veilles de plus de quatre milliard d’années. Les basses-terres du Saint-Laurent qui s’étendent jusqu’en Ontario sont composées de roches sédimentaires.

Publié le

Les fossiles de Kabir Kouba

Sur le site de la chute Kabir Kouba, on peut retrouver une multitude de fossiles datant de plusieurs millions d’années. La simple présence de certaines espèces en ces lieux permet de comprendre un peu mieux l’histoire de la Terre. Heureusement pour vous, vous n’aurez pas à chercher bien loin pour en trouver: parmi les expositions présentées au centre d’interprétation, nous possédons une collection de fossiles! Nos guides, présents sur place, pourront répondre à vos questions en rapport aux diverses espèces que nous possédons. N’hésitez pas à venir: l’entrée est libre!